T'es surmené, prend quelques jours de vacances...

August 20, 2017

C'est la phrase entendue des dizaines de fois en guise de conseil amical par collègues, amis et membres de la famille. Mais prendre des congés ne fait qu'aggraver le problème, car au retour ça t'attend plus fort encore qu'avant ton départ.

La pile de courriers à classer et de papelards à remplir "de toute urgence" à même augmenté. Dans la salle d'attente les patients sont déjà nombreux à t'attendre, la plupart content de te voir, mais tu sais que dans le tas il y en aura qui te reprocheront d'être parti. Avant ça te faisait rien, depuis quelques temps tu ne le supportes plus.

 

Tu as envie de rentrer chez toi, de partir loin d'ici, de tout laisser tomber, de dire merde à tout le monde, ...

 

Non ce n'est pas un surmenage, c'est autre chose. Comment en parler à des collègues qui ne ressentent pas ce vide intérieur, cette sensation de ne plus être à sa place, de ne plus être à la hauteur ou simplement de ne plus supporter la souffrance?

Le congé, le sport pour évacuer, les anxiolytiques et les antidépresseurs, t'as essayé ça marche un temps puis tout recommence à s'enrayer comme avant.

 

T'es à bout.

 

Ce genre de situation est devenue fréquente dans la profession médicale. Internes, généralistes ou spécialistes, débutants ou expérimentés, tout le monde peut être concerné.

 

Étant moi-même passé par la, j'ai créé un site pour en discuter et pour témoigner.

Rejoignez moi sur " Docteur K " . Anonymat assuré

Docteur K

 

Please reload

Recent Posts

February 14, 2018

February 6, 2018

Please reload

Archive

Please reload

Tags

 

Contact

Follow

  • Facebook

©2017 by Docteur K. Proudly created with Wix.com